Association pour la Légèreté en Equitation

International Dressage & Equitation Association for Lightness

 

logo facebook rejoindre

Accueil

20200626 160351Intervenants : Bernard Maurel – Patrice Franchet d’Espèrey – Jean-Paul Bonetat

L’accueil s’est fait à partir de 9H30 dans les installations privées de JP Bonetat. Installé depuis plusieurs années dans cette propriété, il y a aménagé une écurie de 6 boxes spacieux, un petit manège donnant sur l’extérieur, une carrière et, sur une dizaine d’hectares, des prés et des paddocks où s’épanouissent par groupes d’affinités quelques chevaux d’élevage, quelques chevaux de sport et d’heureux retraités. Mentionnons le soin apporté aux extérieurs, et lors du café d’accueil devant sa maison, les superbes rosiers qui en assurent l’ambiance.

Une douzaine de passionnés sont venus, certains avec leurs chevaux, pour bénéficier de cette journée d’échanges techniques autour du cheval, de l’équitation et du dressage. Sylvain Foucault, enseignant et ancien cavalier de complet de haut niveau, avait amené plusieurs de ses anciens élèves, et divers amateurs de tous niveaux et de tous âges étaient présents. Tout le monde prit le temps de se présenter, et d’indiquer ses motivations et centres d’intérêt. Cependant, les règles de distanciation physique en vigueur à la date donnée s’appliquaient. Le beau temps et les chaises légères accompagnaient l’assistance du manège à la carrière pour écouter les commentaires des animateurs et les questionner au besoin.

Un jeune cheval de 4 ans commença la journée ; bien débourré, sa force canalisée gentiment, un galop équilibré et ample, ce fils de l’étalon Don Juan fit forte impression. « Aller avec, garder des aides fluides, rester derrière sans s’asseoir » étaient les maitres mots. Le cavalier étant applaudi on demanda aux spectateurs de regarder les réactions du poulain pour qu’il comprenne et ne s’inquiète pas lorsqu’il sera temps pour lui de connaitre les applaudissements …

En second Sylvine Lyaet monta un retraité des rectangles de compétition, assez connu en son temps. LIAISON, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a 20 ans. Sorti de son pré le matin, il était en pleine forme, bel état, influx toujours au top quand il vit ce petit monde autour de lui. Mais 10 minutes de détente permirent de canaliser son énergie, même si le premier trot était presque au passage. Une fois calmées ses ardeurs de jeune homme, un peu de travail de deux pistes au trot servirent de mise dans les aides et de démonstration. Puis le rassembler au galop fut pour lui un jeu d’enfant avant de montrer deux pirouettes complètes. Les explications sur la relaxation et le pas libre donnaient les temps de respiration. Et c’est sans se faire prier qu’il termina sur passage, piaffer et transitions, expressif et souple, une fois que sa cavalière qui ne l’avait pas monté depuis Octobre dernier et lui-même, ne travaillant guère souvent, aient retrouvé leurs marques.

La matinée se termina avec un cheval qualiteux mais délicat dans son contact, monté par une jeune cavalière. Les quelques indications données lui permirent de trouver comment mieux utiliser sa main intérieure au galop. Le cheval trouva son équilibre et en améliora sa maniabilité comme sa stabilité.

Les participants à cheval ou à pied se retrouvèrent ensuite à l’invitation de la maitresse des lieux, Valérie, devant la maison de nos hôtes. L’association ALLEGE-IDEAL et ses objectifs furent présentés. Quelques livres de l’écrivain et soutien de l’association Jean-Louis GOURAUD illustraient la tradition équestre française et son patrimoine culturel. Le repas convivial élargit les discussions et les anecdotes remplirent l’espace pendant le déjeuner.

On reprit avec les conseils de Patrice Franchet d’Esperey pour relaxer une jolie jument ayant tendance à se dépêcher : une main qui accompagne et demande au cheval d’accepter le pli interne permit de la canaliser et d’obtenir l’extension d’encolure qui régularise le pas. Les conseils de Bernard Maurel pour débuter le travail d’une belle pur-sang ayant couru : ne pas solliciter le potentiel nerveux, chercher la relaxation musculaire, et à la fin de la leçon, grâce au tact de sa cavalière, elle galopa avec aisance aux deux mains dans le manège.

Deux jeunes cavalières montèrent ensuite dans la carrière deux chevaux « maison », une jument de 10 ans aux allures énergiques et au potentiel certain pour le dressage, et un cheval de 14 ans agréable et souple. Les deux intervenants firent travailler au soleil de l’après-midi et les participants commentaient à l’ombre des arbres.

On revint ensuite dans le manège pour assister aux premières leçons montées d’une forte jument de sport. Après qu’elle ait été présentée par son propriétaire, Sylvain Foucault, et détendue avec les conseils de l’ancien directeur des haras, c’est l’ancien écuyer qui montra comment fléchir l’encolure et la nuque à pied, sans utiliser le mors ni les rênes : c’était « magique ! ». Les portables prirent en photo les mains du maître …

L’après-midi se termina avec un 3 ans en cours de débourrage élevé et éduqué par Jean-Paul Bonetat et dont l’équilibre et les allures firent l’unanimité, même si sa coopération n’était pas encore totale, comme on pouvait s’y attendre.

Les intervenants remercièrent chaleureusement le propriétaire des lieux pour avoir gracieusement mis à disposition ses installations et les surfaces disponibles. Les horaires furent respectés même si la passion partagée aurait pu se poursuivre volontiers grâce au raisonnable nombre de participants inscrits.

Jean-Paul Bonetat et Valérie furent vivement félicités et cette bonne ambiance se dût d’avoir une fin pour clôturer cette journée d’échanges au service de la bonne équitation.

Pour toute précision sur le contenu de la journée, contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Jean-Paul Bonetat 0608903787.

DSC 0014
Bonne ambiance à la pause déjeuner devant la maison ...
on ne voit pas Patrice Franchet d'Esperey, mais il était là, pas loin ...!
 
20200626 160351
Le grand 4 ans Galway, produit maison, fils du célèbre Don Juan, né et élevé
chez Jean-Paul Bonetat, débourré et monté par Sylvain Foucault.

Nouveaux articles

Compte-rendu détaillé de l'AG de Novembre 2020

Lire la suite...

Le cheval, c’est l’avenir

Le Cheval cest lavenir couvCe petit livre de Jean-Louis Gouraud n’est pas impressionnant … 69 pages, ça devrait se lire vite … mais non, car le sujet, le cheval et l’équitation, nous intéresse vivement, et cet argumentaire dont la conclusion est : « les chevaux ont le droit de vivre » est à la fois une analyse objective de la situation de la filière et de son image actuelle, et aussi un foisonnement d’idées et d’arguments pour défendre notre passion commune !

Lire la suite...

4 indicateurs pour évaluer un mal-être par l’observation comportementale

csm Tic a l appui chez un cheval au box 4fc13ef85b

Le bien-être est un état mental et physique positif résultant de la satisfaction des besoins comportementaux et physiologiques, et des attentes de l’animal (ANSES, 2018). Lorsqu’il se dégrade, les conséquences sont souvent nombreuses : problèmes de santé récurrents et augmentation des dépenses de soins, enjeux de sécurité du cavalier dus à l’expression par le cheval de comportements potentiellement dangereux comme des défenses, et probablement baisse de la performance sportive. Mais encore faut-il pouvoir détecter efficacement une altération de l’état de bien-être chez un cheval au sein de son milieu de vie. Focus sur certains comportements qui doivent mettre la puce à l’oreille.

Lire la suite...

Bonnes résolutions 2021 : se cultiver ! - L'histoire du Cadre noir de Saumur -

csm Ecuyers lors d un gala du Cadre noir saumur c83a1f2320

Le Cadre noir de Saumur est un corps de cavaliers d’élite missionné pour l’enseignement équestre supérieur et la préservation de l’Équitation de tradition française. Militaires à l’origine, les écuyers exerçaient à l’École de cavalerie. Devenu civil, ce corps d’instructeurs enseigne depuis à l’École nationale d’équitation (ENE), devenue une entité de l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE)

Lire la suite...

UN OBJET D’ART « A la recherche du centaure »

A la recerce du centaureUn beau livre lorsqu’il n’est presque plus un livre, mais se présente dans un coffret cartonné, et respire l’amour du beau papier, devient un objet d’art. Et celui-ci répond à la définition de l’objet d’art, il n’est pas reproduit, ou alors en un nombre d’exemplaires réduit. Il en existe quelques dizaines d’exemplaires seulement, numérotés comme il se doit, et accompagnés d’images vidéo, insérées au verso de la couverture dans un léger support numérisé. Son nom : « A la recherche du centaure » !

Lire la suite...

NOTE DE LECTURE « De la légèreté avant toute chose »

De la liberté avant toute choseLes avantages de l’ouvrage de Jean-Claude RACINET sont nombreux. Il est présenté par Jean-Louis Gouraud : son introduction explique tout ce qu’on ne savait pas sur l’auteur, son ami, son professeur, ce « fondu d’équitation et de dressage ». Il honore la mémoire d’un homme de cheval, dont ma génération a lu et commenté, voire discuté, de 1975 à 1985 les chroniques qu’il écrivait dans l’Information Hippique.

Lire la suite...

NOTE DE LECTURE Pascal Barrier – Algérie : des chevaux et des hommes

1479934755
A l’approche des fêtes, à force de ne pas pouvoir se déplacer, on a vraiment envie de bouger ! Quoi de mieux que de s’envoler pour un pays voisin, sans avoir besoin de prendre l’avion. Pour une modeste somme, voici un livre qui vous fera vraiment voyager …

Lire la suite...